Lundi 5 décembre à Orvault : café-débat sur la transition énergétique

Café-débat public

Lundi 5 décembre 19h-20h30

Café le Vincennes 68 avenue Morlière à Orvault, tram ligne 3 arrêt Bignon

« Comment agir à Orvault pour la transition énergétique ? »

Le Grand Débat sur la transition énergétique organisé par Nantes métropole est l’occasion de mettre en valeur celles et ceux qui agissent concrètement et de formuler de nouvelles idées pour répondre localement aux défis énergétique et climatique mondiaux.

Nous avons souhaité y contribuer en organisant un café-débat le 5 décembre 2016 de 19h00 à 20h30, au café Le Vincennes à Orvault. Cet événement a obtenu le label « La transition énergétique c’est nous » accordé par Nantes métropole.

Nous échangerons tout d’abord avec des professeurs du lycée Appert d’Orvault qui ont mené avec leurs étudiants des projets qui favorisent la transition énergétique, notamment un abri solaire qui recharge les vélos électriques et un système qui aide à mieux gérer sa consommation électrique chez soi.

Nous discuterons aussi de 4 propositions que nous mettons en débat, applicables à l’échelle municipale et qui permettraient à la fois de réduire nos dépenses d’énergie, de mieux utiliser les ressources, de développer les énergies renouvelables et de réduire la production d’énergie d’origine fossile.

1) Créer des lieux de télétravail mutualisés accueillant des salariés de différentes entreprises qui habitent loin de leur lieu habituel d’emploi. Cela réduirait le trafic routier, favoriserait la consommation de proximité et élargirait les possibilités de rencontres professionnelles et amicales. Une réduction du temps de travail par la réduction des temps de déplacement, tout le monde y gagne !
2) Augmenter le nombre de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments municipaux grâce à un « financement citoyen participatif » qui n’exige pas une rentabilité financière aussi élevée que les entreprises privées. Les Orvaltais qui le souhaitent pourraient ainsi devenir co-propriétaires de ces panneaux et contribuer à leur mesure à la transition énergétique.

3) Inciter les partenaires financiers de la commune à cesser leurs investissements dans l’exploitation du charbon, et à augmenter ceux qui favorisent l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Pour atteindre les objectifs fixés par la COP21, il est indispensable de ne pas exploiter plus de 20% des réserves fossiles connues.

4) Créer un label « mutualis’action » pour valoriser et inciter les associations et entreprises à mutualiser leurs moyens d’action. Cela peut consister à acheter ensemble du matériel, à partager un local ou gérer une partie de ses véhicules avec l’aide des opérateurs d’autopartage.

Remonter